En battant Meylan, la JDA Fauteuil grimpe à la 5ème place

National 2 basketfauteuil (Journee 17), Jeanne d'Arc Dijon Bourgogne vs Meylan Grenoble Handibasket Samedi 28 Avril 2018. (c) 2017 / LMP Nicolas Goisque jena mbida au duel avec sebastine verdin
Imprimer
Samedi dernier la JDA Basket Fauteuil recevait Meylan au gymnase Boivin pour le compte de l’avant dernière journée de Nationale B. Ne pouvant plus espérer intégrer le top 4 sur les deux derniers matchs, le dernier challenge des troupes d’Anne Filice est de terminer 5ème du championnat. Pour cela il fallait impérativement s’imposer samedi mais aussi gagner le dernier match samedi prochain. Première étape réussie, notamment grâce à un énorme match de la capitaine dijonnaise Marianne Buso auteur de 30 points et qui nous raconte la rencontre face à Meylan.

 

Le récit de Marianne Buso

Damien Lordel et Solenn Thieurmerl lancent le match offensivement avec 2 paniers chacun dans les premières minutes et nous prenons les devants : 13-9 à la fin du premier quart temps. Le deuxième quart temps démarre sur la même lancée. En défense nous sommes agressifs pour verrouiller notre raquette et rendre la tâche difficile aux shooteurs adverses et nous prenons 13-14 points d’avance. Mais, d’une part nous sommes sanctionnés par des fautes (plusieurs joueurs à 2 ou 3 fautes) et d’autre part un relâchement avec une succession d’erreurs sur la fin du quart nous fait encaisser 0-7 en 2 minutes et l’adversaire revient à 4 longueurs (29-25 à la mi-temps). Au retour des vestiaires, nous faisons jeu égal (16-15 sur ce 3 e quart temps: 45-40 30e) et ce n’est que dans les 10 dernières minutes que nous prendrons un peu plus le large et que nous pourrons faire plus tourner l’effectif de notre côté, avec du côté meylanais la sortie du numéro 10 (25 points). Victoire sur le score final de 59 à 49 contre une équipe de Meylan certes affaiblie en effectif (2 joueurs absents) mais qui avait à cœur de prendre sa revanche chez nous.

 

Et sa réaction

Je suis vraiment heureuse de cette victoire. Dès l’échauffement les encouragements de notre public m’ont mis les frissons! On a la chance à Dijon d’avoir un beau public et une grande famille qui gravitent autour de l’équipe et je suis contente qu’on leur apporte des victoires à domicile ! Je suis plutôt satisfaite du jeu que l’équipe a produit, nous avons eu de belles séquences que ça soit défensivement ou offensivement avec de vraies intentions d’aller de l’avant et donc même s’il y a encore beaucoup d’erreurs c’est plus facile d’analyser, de se corriger et de progresser quand on fait les choses (bonnes ou mauvaises) à fond. Ensuite je suis contente parce que je pense qu’on a tous pris du plaisir sur ces stops défensifs ou sur des actions offensives collectives où j’ai vu pas mal de sourires échangés et une meilleure cohésion qu’à Feurs! Les bémols, ce sont ces phases de relâchements avec des erreurs bêtes qui offrent directement des points à l’adversaire et puis nous avons été devant tout le match mais sans pour autant prendre le large. Il faut qu’on apprenne à enfoncer le clou plus tôt pour que tout le monde puisse prendre part au match dans les meilleures conditions.

 

Marqueurs dijonnais et évolution du score

Marianne Buso 30, Solenn Thieurmel 13, Damien Lordel 8, Hugo Barbe  4, Sebastien Verdin 4
13-9 / 16-16 / 16-15 / 14-09 : 59-49
The following two tabs change content below.
Nicolas Goisque
Né en juin 1966 à Suresnes, j'ai passé mon enfance à Paris puis à Compiègne. Depuis juin 2012 j'ai monté ma société NikoPhot et je fais professionnellement de la photographie sportive et événementielle. J'ai pris en octobre 2014 la rédaction en chef du site d'information sportive DIJON-SPORTnews.fr.avec lequel je collaborais depuis fin 2012 Marié et père de trois enfants, la famille habite la région dijonnaise après avoir vécu à Lille (59) et à Fougères (35). Mes photos sont prises dans leur très grande majorité sur des événements sportifs ou culturels ayant lieu en Côte d'Or
Nicolas Goisque
A propos de Nicolas Goisque 71 Articles
Né en juin 1966 à Suresnes, j'ai passé mon enfance à Paris puis à Compiègne. Depuis juin 2012 j'ai monté ma société NikoPhot et je fais professionnellement de la photographie sportive et événementielle. J'ai pris en octobre 2014 la rédaction en chef du site d'information sportive DIJON-SPORTnews.fr.avec lequel je collaborais depuis fin 2012 Marié et père de trois enfants, la famille habite la région dijonnaise après avoir vécu à Lille (59) et à Fougères (35). Mes photos sont prises dans leur très grande majorité sur des événements sportifs ou culturels ayant lieu en Côte d'Or