La JDA régale encore face à Nanterre

Pro A (Journee 26), Jeanne d'Arc Dijon Bourgogne vs Nanterre 92 Mardi 3 Avril 2018. (c) 2017 / LMP Nicolas Goisque
Imprimer
Qui arrêtera Dijon? On peut se poser la question après la nouvelle très convaincante prestation livrée par la JDA ce mercredi au palais des sports face à Nanterre 92 qui n’a rien d’un faire valoir. Accrochée et en retard à la pause, la Jeanne a une nouvelle fois livré un troisième quart dantesque pour reprendre la main sur le match et ne plus le laisser filer (84-70).

 

4ème victoire de rang, 6ème succès de suite à domicile, 7 victoires sur 9 rencontres depuis la phase retour, la JDA est en train d’épater le petit monde du basket hexagonal et de faire hurler de joie ses supporteurs qui ne boudaient pas leur plaisir hier soir après ce nouveau succès convaincant permettant en outre de reprendre le goal average particulier sur une très solide formation de Nanterre.


Nanterre a du répondant

Rion Brown, de nouveau très précieux pour Dijon ce mercredi soir lance les hostilités en inscrivant les 4 premiers points de la rencontre. La défense dijonnaise est en place et Nanterre est contrecarré dans toutes ses tentatives. Il faut passer les 4 première minutes pour assister au premier panier des visiteurs par l’intermédiaire de Lahaou Konate (6-2,5′). Mais les visiteurs balbutient curieusement quelques peu leur basket en ce début de rencontre et Brown et cie ne se privent pas pour faire grimper le compteur (12-4, 7′). Idéalement lancée, la Jeanne s’enraye quelque peu, peut être un peu trop euphorique et Nanterre rappelle aussitôt qu’il n’est pas venu dans la cité des Ducs pour goûter du pain d’épices (12-10, 9′). Laurent Legname stoppe le jeu. Temps mort judicieux puisque Dijon termine le premier quart en trombe avec deux tirs à trois points coup sur coup de Ryan Pearson et Rasheed Sulaimon pour finalement compter 7 points d’avance après ces dix premières minutes (20-13,10′).

Kevin Jones, le meilleur Nanterrien ce mercredi, tente de relancer les siens en ce début de deuxième quart en étant au four et au moulin, mais la JDA avec un Ryan Pearson lui aussi très actif maintient l’écart. Ce dernier monte même à 10 points quand Axel Julien se fait balancer par un ancien de la maison JDA Johan Passave Ducteil « légèrement » plus costaud que lui. Spectaculaire mais sans gravité, et qui permet au capitaine dijonnais avec un lancer sur 2 d’atteindre le + 10 (29-19, 14′). Nanterre accélère t-il soudain brusquement ? Dijon a t-il besoin de souffler ? Toujours est-il que les visiteurs passent alors un 13-0 en quatre minutes à la faveur notamment de deux tirs primés d’Heiko Schaffartzik, leur gâchette allemande. Les hommes de Pascal Donnadieu prennent les commandes pour la première fois de la rencontre (29-32, 18′) et seront devant quand retentit la pause (36-39, 20′). Dijon a clairement marqué le pas durant ce deuxième quart perdu 16-26

 


Troisième quart encore décisif

Les troisième quart sont souvent incroyables au palais des sport et la Jeanne donne le ton aussitôt avec ses tireurs d’élite de choix, Sulaimon et Brown qui dégainent d’entrée, deux tirs primés pour replacer leur équipe devant au tableau d’affichage (42-39, 22′). Nanterre est toujours là et après 25 minutes de jeu les deux formations sont dos à dos (44-44, 25′). Et puis, et puis la JDA pose des barbelés devant son panier et fait le show en attaque : alley Hoop dantesque Sulaimon, Brown, dunk rageur de Person, tir primé du même Pearson….Nanterre est perdu et le temps mort de Donnadieu ne change rien. La défense dijonnaise est intraitable dans n palais en fusion et le collectif dijonnais régale en remportant ce troisième quart 29-9 se positionnant parfaitement à l’entame du dernier acte (62-48,30′).

Et Dijon ne laissera pas passer l’opportunité d’aller chercher la 4ème place de la ProA qu’il occupe seul au soir de cette 26ème journée. Un quatrième quart bien controlé et terminé sur un score de parité 22 partout pour un beau succès au final (84-84). Le trio offensif américain Sulaimon Brown Pearson a parfaitement rempli son rôle (20,20 et 19points inscrit). Jacques Alingué a pour sa part encore cueilli 8 rebonds réalisant une performance très honnête.

Dijon conforte donc sa place dans le haut du classement, les ply-offs sont en vue, il reste à finir le travail sur les 8 journées restantes.Si les deux meneurs, Julien et Holston terminent, eux, avec des tats moins glorieuses, c’est aussi qu’ils se sont mis au service de leurs shooteurs et du collectif, la force principale de Dijon. Côté Nanterre on ressortira la performance de Kevin Jones (21 points, 10 rebonds, 22 d’évaluation), Heiko Schaffartzik, malgré quelques fulgurances ayant pour sa part déçu et fini le match sur une Technique grossière.

 

The following two tabs change content below.
Nicolas Goisque
Né en juin 1966 à Suresnes, j'ai passé mon enfance à Paris puis à Compiègne. Depuis juin 2012 j'ai monté ma société NikoPhot et je fais professionnellement de la photographie sportive et événementielle. J'ai pris en octobre 2014 la rédaction en chef du site d'information sportive DIJON-SPORTnews.fr.avec lequel je collaborais depuis fin 2012 Marié et père de trois enfants, la famille habite la région dijonnaise après avoir vécu à Lille (59) et à Fougères (35). Mes photos sont prises dans leur très grande majorité sur des événements sportifs ou culturels ayant lieu en Côte d'Or
Nicolas Goisque
A propos de Nicolas Goisque 71 Articles
Né en juin 1966 à Suresnes, j'ai passé mon enfance à Paris puis à Compiègne. Depuis juin 2012 j'ai monté ma société NikoPhot et je fais professionnellement de la photographie sportive et événementielle. J'ai pris en octobre 2014 la rédaction en chef du site d'information sportive DIJON-SPORTnews.fr.avec lequel je collaborais depuis fin 2012 Marié et père de trois enfants, la famille habite la région dijonnaise après avoir vécu à Lille (59) et à Fougères (35). Mes photos sont prises dans leur très grande majorité sur des événements sportifs ou culturels ayant lieu en Côte d'Or