Le DFCO féminin frappe un grand coup en battant Grenoble

Imprimer
Ce match au sommet Dijon-Grenoble entre les deux leaders de la poule de D2 féminine était très attendue pour les joueuses du DFCO, et celles-ci n’ont pas manqué leur rendez-vous. Grâce à un unique but signé Laura Bouillot, elles ont remporté une précieuse et logique victoire face à Grenoble, 1-0. Elles sont désormais seules en tête de leur groupe à la mi saison.

Le DFCO dominateur

Devant un public des Poussots qui a bien répondu présent pour l’événement avec environ 500 spectateurs, dont une quarantaine de Lingon’s Boys, kop du DFCO à Gaston Gérard, ce qui a donné lieu à une très belle ambiance, les Dijonnaises réalisent une bonne entame de match en mettant le pied sur le ballon.

Elles se montrent patientes à la construction et ce sont elles qui font le jeu face à une équipe de Grenoble qui rencontre plus de difficultés à sortir de son camp. Les premières tentatives d’Ophélie Cuynet et d’Alexandra Atamaniuk échappent toutefois au cadre. Mais c’est après une nouvelle frappe lointaine d’Ophélie Cuynet que le DFCO fait la différence : Cindy Perrault parvient à détourner cette tentative à la trajectoire fuyante, mais l’inévitable Laura Bouillot toujours bien placée est à la retombée du ballon pour fusiller la portière grenobloise du pied gauche (1-0, 23′).

Une 9ème réalisation cette saison pour la meilleure artificière dijonnaise qui pourrait bien peser lourd dans la balance. Le rythme baisse ensuite un peu et Grenoble en profite pour tenter quelques offensives, mais cela reste bien trop timide pour réellement apporter le danger sur le but gardé par Emmeline Mainguy. Les Dijonnaises rentrent donc aux vestiaires sur cet avantage de 1-0.

Une victoire méritée

La seconde période débute avec toujours une domination territoriale des Dijonnaises. Face à une solide équipe du GF38 en défense, les occasions ne sont pas légion comme on s’y attendait. Bien décalée par Laura Bouillot, Fatoumata Baldé s’en procure une mais son tir passe à côté.

Après une sortie aux pieds d’Emmeline Mainguy qui permet de couper une grosse opportunité, les Grenobloises obtiennent leur seule occasion du match avec Laurianne Cervera qui tente de lober la gardienne dijonnaise en tirant de loin… c’est heureusement sauvé tant bien que mal devant la ligne de but.

Le DFCO fait entrer du sang neuf en attaque pour le dernier quart d’heure en remplaçant le duo Bouillot/Baldé par la jeune Mei Ly Rasasak, qui avec son audace apporte immédiatement en percussion, et Marina Josserand qui se montre inspirée dans le jeu en déviation en une ou deux touches de balle.Dijon n’arrive malgré tout pas à faire le break mais ne sera pas vraiment inquiété pour autant, l’attaque grenobloise restant parfaitement muselée par une ligne défensive dijonnaise pleine de sérénité.

Au final Dijon obtient une victoire méritée qui fait énormément de bien. Le DFCO compte donc 3 points d’avance sur Nancy et Grenoble à la mi-saison. De quoi aussi donner lieu à de belles scènes de communion entre l’ensemble des joueuses et les Lingon’s Boys pendant de longues minutes après la rencontre !

The following two tabs change content below.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
LinkedIn