Nantes tout en contrôle remporte le match des deuxièmes

Imprimer
Pour le match of the week, le club de Nantes recevait le FC Barcelone. Au match aller, les espagnols avaient remportés le match sur le score de 31 à 25. La première période avait vu le club français dominer le club espagnol de 16 à 13.

On espérait que le HBC Nantes allait rééditer ce demi-exploit sur la totalité du match et ainsi conforter leur deuxième place au classement de la poule A.

Si le match a commencé lentement, il s’est accéléré dans les 10 dernières minutes de la première période après le deuxième temps mort du match. Jusqu’à cette minute, les deux équipes se rendaient coup pour coup.

Toutefois le match était très courtois entre les deux équipes à l’image d’Eduardo Gurbindo qui était revenu de son camp pour aider le portier espagnol du FC Barcelone Moreno Perez de Vargas qui était à terre.

Après un premier break de +4 en faveur entre le 5ième et 10 minutes pour les violets et rouges, les espagnols n’ont rien lâché et étaient revenus à égalité de points jusqu’à ce fameux temps mort (10-10). Ils ont alors subi un 6-0 en 9 minutes avec un ailier de folie en la personne de Julian Emonet jusqu’à la un peu discret et qui venait de marquer les 3 deniers buts de son équipe.

Les arbitres biélorusses de la rencontre pouvaient siffler la fin de la première période sur un dernier but de l’un des français de Barcelone Dika Mem. Le score était alors de 16 à 11.

C’était presque le score à la mi-temps du match aller. Le HBC Nantes menait alors 16 à 13. Ils s’étaient fait remonter, rappelons-le, pour perdre finalement le match 31 à 25. Il fallait espérer que la deuxième période serait du même acabit pour les nantais afin de ne pas connaître la même mésaventure.

Au retour des vestiaires, les deux équipes éprouvaient des difficultés à se remettre dans la partie. Le premier but intervenait à la 34ième minute par l’ancien barcelonais David Balaguer, tout un symbole.

Ce but semblait marquer la victoire qui s’annonçait contre l’ogre espagnol. Mais, c’était difficile pour les couleurs nantaises de maintenir cet écart de 5 buts durement acquis en première période.

Barcelone revenait doucement au score et n’était plus mener que de deux petits buts à 15 minutes. Cet écart restait à peu près constant jusqu’à 5 minutes de la fin du match. Les locaux parvenaient alors à reprendre un peu le large pour terminer le match sur le score de 29 à 25.

Contrairement au match aller, Nantes a retenu la leçon et a réussi à maintenir la pression sur l’équipe adverse et ne s’est pas laissé dominer dans la conquête du ballon. Mais, cette victoire est largement dû à leur gardien, Cyril Dumoulin auteur d’un super match. A lui seul, il a éteint les velléités espagnoles en réalisant 19 arrêts, soit des statistiques de 45%.

L’excellent public nantais pouvait exulter à la fin du match et fêter les héros d’un soir. Ce résultat positif vient couronner un excellent après-midi. Entre l’accueil qui nous a été réservé à nous la presse, les sourires des bénévoles et leur gentillesse, et le fairplay des spectateurs, toute l’équipe de Nantes, des joueurs au staff administratif, ce résultat vient clore un samedi et réchauffer l’atmosphère.


La zone mixte

LeMousticProduction (LMP) : Vous perdez le match collectivement ?
Cédric Sorhaindo (CS) : c’est surtout sur les replis défensifs. Après, est-ce que nous avons appliqué les phases de jeu que l’entraîneur voulait. Nous avons couru tout le match après le score et ils ont su gérer correctement nos erreurs.
LMP : vous vous attendiez à un tel match de Nantes ?
CS : oui car nous savions que l’équipe de Nantes joue correctement actuellement et depuis le début de la saison. Nous avons mal joué et la différence se joue en partie là.
LMP : le FC Barcelone ne prend pas trop de buts en ce moment ?
CS : je ne le sais pas. Mais il faut vraiment que l’on se ressaisisse et nous allons nous remettre en question comme d’habitude.

LeMousticProduction (LMP) : que ressentez-vous à la sortie de ce match ?
Cyril Dumoulin (CD) : il y a énormément d’émotions qui se bouscule ce soir. C’est incroyable. Nous nous sommes tous rappelés ce qu’il s’était passé la saison dernière ici contre Paris. On s’est mis à rêver. On s’est aussi rappelé que c’était Barcelone en face et que la surprise on ne peut la faire qu’une seule fois. Je pense que nous avons démontrés que nous avons encore progressé. Il y a tout : l’ambiance, le public, c’est vraiment un truc énorme.
LMP : vous avez su à la fois gérer et jouer vite. C’était une stratégie et sans s’enflammer.
CD : notre stratégie, c’était de leur rentrer dedans et de leur faire mal. De le mettre dans de mauvaises conditions et de les empêcher de faire ce qu’ils aiment faire. C’est ce que nous avons fait en début de match. Nous avons profité pour jouer un jeu rapide et prendre le contrôle du match.


HBC Nantes 29 (16) – FC Barcelone-Lassa 25 (11)
Nantes, Halle XXL, affluence : 10 000 spectateurs
Arbitres : Andrei Gousko (BLR) & Siarhei Repkin (BLR)
Délégué EHF : Gunnar K. Gunnarsson (ISL)

Compositions
Handball Club Nantes :
Composition : 1 Cyril Dumoulin, 2 Romain Lagarde, 3 Guillaume Saurina, 4 Rudolf Faluvegi, 7 Nicolas Claire, 8 Senjamin Buric, 9 Dominik Klein, 10 Dragan Pechmalbec, 11 Nicolas Tournat, 13 Rock Feliho, 14 Julian Emonet, 15 Jerko Matulic, 16 Arnaud Siffert, 17 Kiril Lazarov, 18 Eduardo Gurbindo Martinez, 19 David Balaguer Romeu, Entraîneur : Thierry Anti
Football Club Barcelone-Lassa :
Composition : 1 Moreno Perez de Vargas, 8 Victor Tomas Gonzales, 9 Raul Entrerrios Rodriguez, 10 Cedric Sorhaindo, 12 Borko Ristovski, 13 Aitor Arino Bengoechea, 17 Valero Rivera Folch, 19 Timothey N’Guessan, 21 Kamil Syprzak, 22 Alexis Hernandez Borges, 24 Dika Mem, 27 Viran Morros de Argila, 32 Yanis Lenne, 34 Aron Palmarsson, 41 Aleix Gomez Abello, 42 Wael Jallouz, Entraîneur : Xavier Pascual Fuertes

The following two tabs change content below.
lemoustic

lemoustic

lemoustic

Derniers articles parlemoustic (voir tous)

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
LinkedIn