Edouard VI du PSG

Après la défaite du PSG jeudi dernier de deux petits points face à Nîmes, la première défaite des joueurs parisiens dans le championnat français, les joueurs parisiens avaient à cœur, notamment Nedim Remili qui avait énormément mal vécu cette défaite, de se racheter à l’occasion du match de Velux Champions League.

Mais en face, il y avait le club hongrois de Veszprémi Kézilabda Sport Egyesület, Veszprém pour les intimes. Ces derniers ne souhaitaient pas abandonner la première place du groupe et souhaitaient rester… invaincu.

Si les rouges et bleus avaient la bonne idée de gagner leur double confrontation contre cette équipe, le match d’hier et celui de samedi prochain, ils devraient avoir fait un grand pas pour la qualification direct en quart de finale de la Velux Champions League.

Durant la cérémonie d’avant match, et la présentation des deux équipes, le joueur le plus applaudi hormis les joueurs parisiens, fut William Accambray qui foulait le parquet de Coubertin pour la première fois depuis son départ l’été dernier du PSG.

Dès le début du match, Baz Blagotinsek de Veszprém fut la première victime des arbitres et du match très engagé de son équipe. A la 50ième seconde seulement, ce dernier était expulsé pour 2 minutes. La tactique des hongrois dans les premiers instants du match, fut d’attendre les parisiens et de les intimider.

Avec une défense très rugueuse, des intimidations sous l’œil bienveillant de l’arbitre Mads Hansen, maillots tirés, les fautes hongroises étaient très peu siffler par les arbitres. D’ailleurs, à ce petit jeu du tirage de maillot, celui d’Henrik Mollgaard Jensen n’y résistait pas

Au fur et à mesure du match, les joueurs parisiens prirent l’avantage sur les joueurs de Veszprém. Les parisiens infligeaient même un 4-0 vers la mi-temps de la première période. Avec l’aide des Ultras parisiens venus les soutenir, les parisiens ne se sont jamais affolés. Même lorsqu’ils se sont retrouvés avec deux joueurs suspendus en même temps, Mikael Hansen puis Benoit Kounkoud, ils ont fait le nécessaire pour maintenir leur avantage de 5 buts d’écart à la pause (19-14).

Au retour des vestiaires, l’intensité de la rencontre ne diminuait pas bien au contraire. Toutefois, ce sont des hongrois revanchards qui se sont présentés pour les 30 dernières minutes. Mais il leur fallait compter avec un Thierry Omeyer décidément toujours aussi fringant. Le portier parisien arrêtait 19 tirs hongrois.

VELUX EHF Champions League (Journee 08), Paris Saint Germain vs MKB-MVM Veszprem Kezilabda Club
Velux EHF, PSG/Veszprém, 2017 / Lorie Couvillers – Sander Sagosen au moment de son tir est bousculé par Istvan Timuzsin Schuch

Ce match devenait de plus en plus fou. La tension montait de plusieurs crans et les joueurs de Veszprém se permettaient même certains gestes à la limite du fair-play.

Jusqu’à la 25ième minute. Istvan Timuzsin Schuch et Momir Ilic décidaient de prendre les choses en mains et de se focaliser sur Sander Sagosen.

Le joueur parisien subissait une véritable prise de judo et était envoyé étudier le handball sur le banc hongrois. Un début d’échauffourée entre les joueurs des deux équipes commençait. Les deux arbitres avaient toutes les difficultés pour faire baisser la pression qui était alors à son paroxysme.

L’arbitre Mads Hansen, encore lui, ne trouvait rien de mieux que d’expulser Momir Ilic, logique, et Sander Sagosen, illogique, pour deux minutes alors que c’était les parisiens qui subissaient les assauts hongrois.

Après quelques minutes, et alors que les deux équipes étaient séparés de deux petits points, le jeu pouvait reprendre. C’est ce moment que choisi le jeune espoir parisien, Edouard Kempf pour montrer l’étendue de son talent, mais surtout la maîtrise de ses nerfs.

Les 5 dernières minutes du match, alors que la tension était de nouveau à son extrême après avoir vu Veszprém revenir au score, le jeune joueur de 19 ans, marquait les 5 derniers buts de son équipe.

VELUX EHF Champions League (Journee 08), Paris Saint Germain vs MKB-MVM Veszprem Kezilabda Club
Velux EHF, PSG/Veszprém, 2017/Lorie Couvillers – Les joueurs du PSG sont venus remercier à la fin du match les Ultras.

Le PSG sortait vainqueur d’un match complètement fou et sous une extrême tension entretenu par les joueurs de Veszprém et l’arbitre Mads Hansen qui a plus sanctionné les parisiens que les hongrois.

Tout au long de ce match, les joueurs parisiens ont été très bien soutenus et encouragés par les Ultras. Sans eux, nous ne sommes pas sûrs que les joueurs parisiens auraient réussi à se sublimer autant pour remporter le match.

Ils ont continuellement soutenu le PSG et fidèle à leur réputation, beaucoup donner de la voie et de leur personne.

Cette démonstration prouve qu’il ne faut pas avoir peur de cette mouvance de supporters. Ultra n’est pas un synonyme de hooligan.

Il faut maintenant aller confirmer cette victoire en Hongrie. L’ambiance y sera encore… plus bouillante. Les clefs de ce prochain match sera la maîtrise des nerfs côté parisien et un arbitrage au niveau de l’enjeu. Et si cela pouvait sourire aux couleurs françaises, on pourra espérer à une qualification direct pour les quarts de finale de cette compétition. Le match sera télévisé sur Bein Sport 9  Max à partir de 17h25.

Toutes les photographies sont de Lorie Couvilliers.


Paris Saint Germain 33 (19) – HUN Telekom Veszprém HC 28 (14)
Paris, Stade Jean-Bouin, 3 044 spectateurs
Arbitres : Martin Gjeding (DAN) & Mads Hansen (DA)

Compositions
Paris Saint Germain :
Composition : 3 Uwe Genhseimer, 5 Henrik Mollgaard Jensen, 7 Luka Stepancic, 10 Sander Sagosen, 11 Benoît Kounkoud, 12 Rodrigo Corrales Rodal, 13 Jovo Damjanovic, 16 Thierry Omeyer, 18 Nedim Remily, 20 Edouard Kempf, 24 Mikael Hansen, 36 Jesper Nielsen, 44 Nikola Kabaratic, 99 Dylan Nahi, Entraîneur : Zvonimir Serdarusic
HUN Telekom Veszprém HC :
Composition : 2 Dejan Manaskov, 5 Istvan Timuzsin Schuch, 13 Momir Ilic, 15 Kent Rogin Tönnesen, 16 Roland Mikler, 17 Dragan Gajic, 18 Andreas Nilsson, 20 William Accambray, 23 Cristian Uglade Garcia, 24 Gasper Marguc, 27 Gabor Ancsin, 30 Mirsad Terzic, 31 Blaz Blagotinsek, 32 Mirko Alilovic, 33 Renato Sulic, 66 Mate Lekai, Entraîneur : Ljubomir Vranjes

The following two tabs change content below.
lemoustic

lemoustic

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
LinkedIn