Quel livre photo choisir pour ses photos de vacances ?

Depuis que la photographie a été inventée, on n’a jamais autant fait de photographies dans le monde. On estime qu’il se prend autant de photos en 5 secondes qu’en une heure en 1930. Mais prendre des photos et ne pas les montrer est une incongruité. Incongruité qui est de plus en plus répandue depuis que nous avons des appareils qui ne sont pas à l’origine des appareils photos et qui prennent maintenant des… photographies. Mais une photo est faite pour être vue, partagée et appréciée.

Certes, il y a les réseaux sociaux et les sites Internet qui permettent aux photographes familiaux (la notion d’amateur peut avoir une connotation péjorative pour certains de nos contemporains) d’exposer leurs images. Mais si on ne dispose pas d’une connexion au réseau mondial, comment faire pour montrer ses photos à la famille, amis ou camarades qui sont à l’autre bout de la planète, voir simplement de sa ville ou village ?

Il reste deux solutions : les imprimer ou les rassembler dans un livre photo. On peut aussi emporter son ordinateur sous le bras ou sa clef USB dans sa poche, et organiser une soirée projection sur l’écran de la télévision connectée, mais cela reste dépendant de la fée électricité.

Comment constituer son livre

Alors, il ne reste plus qu’une solution que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître : le tirage. Sous ce mot barbare, se cache une solution toute simple : l’impression. Cette solution est surtout utilisée par les passionnés(es) de la photographie ou les professionnels(les). Les images pour le commun des mortels étant prises avec un appareil photo numérique, il est facile d’utiliser l’un des nombreux services d’impression accessibles sur Internet.

Beaucoup de sociétés proposent des solutions plus ou moins conviviales, qui font varier les tarifs proposés. Seul bémol, il est nécessaire de disposer d’un ordinateur pour réaliser son livre de photographie. Et là, il faut un peu de méthodologie pour arriver à un résultat acceptable

La première étape consiste à copier sur le disque dur de son ordinateur ses photographies, les trier et les choisir. Cette étape réalisée, il convient de passer à l’étape suivante : la création de son livre photo. Il s’agit de retenir le prestataire qui tirera, imprimera, son livre. Cet enchaînement de tâche s’appelle un workflow.

Plusieurs maisons d’impression proposent des logiciels plus ou moins aboutis pour réaliser ses livres photos. Le logiciel vous proposera plusieurs différents écrans. Ces écrans d’une maison d’impression à une autre se ressemblent grandement. La différence se fera au niveaux des options de format du livre, de pagination, ou du type de papier. Ce logiciel peut-être téléchargeable sur son ordinateur ou être utilisé via une connexion Internet.

Une autre option offerte par ces maisons d’impressions, est de télécharger des gabarits (des modèles) pour être utilisés dans des logiciels tiers comme inDesign par exemple ou LightRoom. Mais il faut dans ce cas être un expert de la photographie, et de l’informatique. Comme ce n’est pas le propos de cet article, nous en resterons la.

Un peu d’organisation est nécessaire

Plusieurs sociétés proposent des logiciels de création de livre photos. Les plus connus à ce jour sont Pixalib, e-center, BlurbPhotoweb, Graphistudio ou Vistaprint. On peut classer ces sociétés selon ce critère de pratique de la photographie :

  • imprimeur pour les photographes amateurs : Pixalib, Blurb, Photoweb ou Vistaprint
  • imprimeur pour les photographes de mariage : Graphistudio
  • imprimeur pour les photographes professionnels : e-center

Dans cette liste, on pourrait et on devrait ajouter une société allemande Saal-digital. Après avoir essayé pour des besoins professionnels les livres de e-center, et à titre personnel les livres imprimés par Blurb, j’ai voulu tester la solution de Saal-digital. En effet, le logiciel de la société Blurb n’était pas assez simple et les livres n’avaient surtout pas le “rendu” qui me convenait. Le respect des couleurs des photos d’origines ou le papier photographique n’avait pas la qualité que j’attendais.

Mais le principal est de bien s’organiser avant de commencer son travail et ce quelque soit le logiciel utilisé. Ne mettez pas n’importe où vos photographies. Essayer de les regrouper dans un seul et même dossier. Classer les par thèmes ou par date. Peu importe, mais tenter de vous organiser et ne les mettez pas toutes dans le même dossier jusqu’à avoir des centaines d’images à l’intérieur de celui-ci.

Essayer aussi de les renommer en fonction de la date de prise de vue : [AnnéeMoisJour] et un petit texte explicite. Par exemple : 20170714-FeteNationale-001.jpg, 20170714-FeteNationale-002.jpg, 20170714-FeteNationale-003.jpg et ainsi de suite. Ce sera un premier classement.

La question du logiciel, SAAL la solution ?

Pour un néophyte, il n’est pas question de prendre des cours d’informatique pour produire et obtenir son livre de photographies souvenirs. Aussi, il sera surtout mis l’accent sur la facilité d’utilisation du logiciel pour créer son livre photo. L’utilisateur devra être guidé pour chaque étape de la réalisation jusqu’à la commande.

Plusieurs éditeurs de logiciels et des maisons d’impression proposent des logiciels assez aboutis pour réaliser ses livres photos. L’interface (les différents écrans) se ressemble. La différence se fera au niveaux des options de format du livre, de pagination, ou du type de papier.

 

Après avoir testé le logiciel proposé par SAAL en le téléchargeant sur mon ordinateur, il est raisonnable de penser que SAAL a vraiment fait des efforts pour guider le photographe amateur.

Dès le départ vous êtes pris par la main. une fois que vous avez choisi le format de votre livre, paysage ou portrait ; le nombre de pages minimum, vous pouvez commencer à importer des images.

L’écran du logiciel est divisé est plusieurs parties :

  • en haut, une barre de menu pour interagir avec l’objet que vous êtes en train de manipuler (photo ou texte)
  • une colonne à gauche pour naviguer dans les dossiers de votre ordinateur pour allez récupérer vos photographies
  • une zone au milieu pour voir la page actuelle et son organisation
  • une colonne à droite pour des options supplémentaires sur la page

En bas de votre écran, vous voyez la progression de votre livre au fur et mesure de la création de votre livre de photos.

Le logiciel de SAAL vous laisse la possibilité de choisir entre plusieurs mises en page pour présenter vos photographies. Il vous est également possible de laissez libre cours à votre imagination sans utiliser les gabarits proposés. Dans ce cas, vous aurez à votre disposition, des repères sur la page qui vous indiquerons si votre image déborde ou pas de la page.

Aucun choix est irréversible et vous pouvez change d’avis sans rien perdre.

Vous pouvez bien entendu réaliser votre livre en plusieurs étapes. C’est à dire, vous pouvez l’enregistrer et reprendre sa création un autre jour. Et quand vous estimez avoir terminé votre livre, il ne vous restera plus qu’à le commander.

Là aussi, vous serez pris en main pour votre commande. C’est ici que vous pourrez choisir le type de couverture. Le prix finale variera en fonction du nombre de pages, du type de couverture et du type de papier souhaité. Tout est fait par SAAL pour que vous ne soyez pas perdu à chaque étape de la conception. Et deux semaines plus tard, vous recevrez votre jolie livre que vous pourrez montrer à votre famille, amis…

La finition est aussi au rendez-vous. Le livre que j’ai créé pour cet article montre tout le savoir faire de la société. Dès le premier coup d’œil, on peut estimer qu’il est de qualité. Le papier photo est aussi très agréable et rend très bien les couleurs des photographies.

Même si c’est une image d’Épinal, SAAL c’est la qualité allemande avec en prime la joie d’avoir un support plus agréable qu’un écran d’ordinateur ou son téléviseur.

The following two tabs change content below.
lemoustic

lemoustic

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
LinkedIn