Le PSG se relance

PSG Handball affrontait les slovènes de Celje pour le 4ième match de poule de la Velux EHF Champions League. Ce match revêtait une importance particulière à plus d’un titre. Pour le premier, il s’agissait pour les joueurs parisiens de renouer avec la victoire après la défaite concédée en terre allemande contre Flensburg de 4 buts le weekend précédent.

Le deuxième objectif, c’était de ravir la deuxième place à cette même équipe allemande après leur match nul obtenu en Pologne quelques instants plutôt en Pologne. En effet, les allemands avaient partagé les points 25-25 contre Kielce, leur match ayant débuté à 15h00.

Après un début de match difficile des joueurs de la capitale, ou ils ont encaissé un cinglant 4-1, il fallu attendre la 20ième minute pour les voir rugir et revenir patiemment au score, avant de déborder l’équipe slovène d’une manière définitive. Avec l’aide de leur nouveau joueur, Sander Sagosen, et d’Uwe Gensheimer encore lui, ils sont revenu petit à petit au tableau d’affichage pour terminer cette première période sur un score flatteur de 18 à 14.

Pour y arriver, Paris a du régler sa base arrière gauche qui subissait les mêmes attaques placée depuis le début du match. Daniel Dujshebaev, Ziga Mlakar et Kristian Beciri de Celje s’en sont donné à cœur joie pour transpercer cette défense parisienne, jusqu’à la 20ième minute. C’est le moment choisi par Paris pour honorer son statut de favori. C’est sur un tir sur la barre de Nedim Remili, vraiment pas en forme hier soir, et repris en pleine course par Uwe Gensheimer qui pouvait marquer dans le but vide, que sonnait réellement la révolte parisienne.

A partir de cet instant, les slovènes ont subit les assauts parisiens. De plus, leurs affaires ne se sont pas arrangées après l’expulsion temporaire de Matic Suholeznik. Ils ont alors encaissé un 4-0 pour laisser partir les bleus et rouges au score. Le gardien espagnol parisien, Rodrigo Corrales Rodal, nouvel recrue du PSG, y était aussi pour grand chose. Il a réalisé 7 arrêts qui ont calmé les ardeurs slovènes.

La deuxième période fut un peu plus difficile pour les parisiens. Celje décidant de muscler sa défense pour arrêter les vagues bleus et rouges, un petit peu aidé par la doublette arbitrale portugaise. Les arbitres n’ont pas toujours choisi la meilleure décision et ont souvent laissé joué, sans toutefois que leurs décisions apportent un véritable coup de pouce à l’une ou l’autre des équipes.

Enfin, tout c’est joué lors des expulsions temporaires à 10 minutes de la fin. Alors que Paris s’est retrouvé pendant 4 minutes avec 5 joueurs de champs, les slovènes n’ont pas su profiter de ces instants pour accrocher ces parisiens morts de faim. Au contraire, ils ont laissé Paris les distancer de nouveau pour terminer le match sur le score de 32 à 27. Ces 5 buts d’écarts ne brosse pas une image convenable de la partie. Celje aurait mérité être plus proche au score.

Dans ce groupe B, Telekom Veszprém HC continue sa marche en tête après avoir souffert en première période contre les allemands de Kiel qui ne sont plus que l’ombre d’eux même cette année. Ils ont battu les allemands sur le score de 26-24. Flensburg a donc fait match nul chez les polonais de Kielce, ce qui permet à Paris de les dépasser au classement provisoire d’un petit point et d’être deuxième du groupe.

Le classement du groupe s’établit, après 4 journées, ainsi 1. Telekom Veszprém HC 8 points (pts), 2 Paris Saint-Germain Handball 6 pts, 3 SG Flensburg-Handewitt 5 pts, 4 HC Meshkov Brest 4 pts, 5 PGE Vive Kielce 3 pts, 6 Aalborg Handbold 2 pts, 7 RK Celje Pivovarna Lasko 2 pts, 8 THW Kiel 2 pts


La zone mixte

Nedim Remili (PSG)
LeMousticProduction (LMP) : nous avons senti beaucoup de rage et de satisfaction avec ce but inscrit à la fin. Vous avez beaucoup tenté, beaucoup raté, mais finalement vous avez finis par le mettre ce but.
Nedim Remili (NR) : Oui, j’ai moins tenté que contre Saint-Raphaël, c’est que je m’améliore non (rire) ? Non, non… cela fait deux matchs ou je ne score pas beaucoup. Mais bon, j’essaye de donner mon maximum quand même pour l’équipe. J’essaye de défendre, avec toute la rage que je peux mettre et de jouer aussi en attaque. Je ne score pas, mais j’essaye de faire des passes, d’attaquer. Je ne reste pas sur mon poste à ne pas bouger.
LMP : cela aurait pu être un traquenard. On l’a redouté à plusieurs fois. Mais Paris à un moment, a fait un sursaut d’orgueil et sur la fin a fini par remporter ce match.
NR : oui. C’est une belle équipe, avec beaucoup de jeune. Mais avec beaucoup d’envie, beaucoup de fougue comme on a pu le constater. Ils n’ont pas peur d’aller au contact, d’aller aux shoots, d’aller aux duels, de courir. Nous savions que ce match serait compliqué, mais nous avons réussi à se le faciliter sur la fin de match et c’est très important de savoir ça.

Igor Anic (Cleje)
LeMousticProduction (LMP) : C’est le genre de match qui laisse des regrets ?
Igor Anic (IA) : Oui, bien sur. Au vu de notre première période, on mène, on joue bien. C’est nous qui imposons notre rythme sur une équipe de Paris qui a aussi l’habitude jouer vite. Nous avons l’image d’une équipe qui a tendance très vite vers l’avant, un jeu de balle vraiment rapide. Après, nos commettons des erreurs qui nous coutent cher, surtout contre Paris. Il y a des joueurs en face qui sont capables s’exploiter chaque erreur de l’adversaire. Et nous, une ou deux perte de balle en attaque, et c’est conte attaque et but. Ils passent devant et on court après le score tout le match. On n’explose pas, on tient le coup. On se dit que c’est possible.
LMP : comment vous juger cette équipe de Paris ?
IA : je pense qu’ils sont capable de faire beaucoup mieux que ce qu’ils font actuellement, tout au mois jusqu’à maintenant. Pour avoir analyser les vidéos de plusieurs matchs de Paris, et pour regarder chaque match de la LIDL Starligue, je pense qu’ils en ont beaucoup sous le pied. Ils sont capables de montrer beaucoup plus, et je pense qu’ils se doivent de montrer beaucoup plus s’ils veulent aller plus loin. Il y a des équipes comme Veszprem qui jouent bien. On a vu Flensburg qui était capable de les battre parce qu’ils ont imposé leur jeu à eux. Pas besoin de faire l’apologie des joueurs qui jouent en face. On sait tous que c’est des stars et des bons joueurs. Ils ont juste besoin peut-être de trouver un peu plus de cohésion et de trouver un jeu un peu plus collectif.

Luka Karabatic
LeMousticProduction (LMP) : cela rassure de gagner ce match la. Il a fallut vraiment cravacher jusqu’au bout.
Luka Karabatic (LB) : je ne sais pas si cela rassure. Nous sommes dans une période un peu compliqué au niveau de notre jeu. Mais ce qui est bien, c’est que nous arrivons à chaque fois à assurer le résultat. Parce qu’à chaque fois que nous mettons le pied sur le terrain, l’adversaire se donne à fond et à souvent rien à perdre et nous offre à chaque fois de grosses oppositions. Donc, nous devons travailler sur notre jeu.
LMP : tenir seul le pose de pivot ce ne doit pas être évident ?
LK : c’est compliqué, surtout sur un match de cette intensité. Comme je le disais, c’est la tête dans le guidon et ne pas se poser de question. Mais c’est vrai que ce n’est pas facile, c’est comme cela.Il y aura bientôt Jesper qui va revenir et qui va aussi nous offrir une rotation de plus. Cela nous fera du bien. Et il faudra continuer à impliquer tout le monde car nous aurons besoin de tout le monde pour aller au bout de cette saison qui sera très longue.


Paris, Stade Pierre de Coubertin
Arbitres : Santos Duarte (POR) & Ricardo Fonseca (POR)

Compositions :
Paris Saint Germain : 3 Uwe Genhseimer, 5 Henrik Mollgaard Jensen, 7 Luka Stepancic, 10 Sander Sagosen, 11 Benoît Kounkoud, 11 Rodrigo Corrales Rodal, 13 Jovo Damjanovic, 16 Thierry Omeyer, 18 Nedim Remily, 19 Luc Abalo, 24 Luka Karabatic, 24 Mikael Hansen, 25 Daniel Narcisse, 36 Jesper Nielsen, 44 Nikola Kabaratic, 99 Dylan Nahi, Entraineur Zvonimir Serdarusic
RK Celje Pivovarma Lasko : 1 Urban Lesjak, 2 Brando Vukovic, 3 Jan Jurecic, 5 Jaka Malus, 9 David Razgor, 10 Matic Suholeznik, 11 Gal Marguc, 16 Aljaz Panjtar, 20 Luka Mitrovic, 25 Tilen Kodrin, 34 Domen Makuc, 39 Igor Anic (FRA), 44 Daniel Dujshebaev DobiChevaeva, 55 Ziga Mlakar, 80 Kristian Beciri, 98 Grega Ocvirk

The following two tabs change content below.
lemoustic

lemoustic

lemoustic

Derniers articles parlemoustic (voir tous)

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
LinkedIn