Les occasions manquées

Le PSG section féminine entamait dimanche dernier, une nouvelle saison en division 1 féminine. Ce match inaugural se jouait à domicile contre la modeste équipe de l’ A.S.J Soyaux Charente. Avec un effectif légèrement remanié, l’écart de niveau entre ces deux équipes ne devait pas empêcher le PSG de remporter ce match.

Les matchs de présaison avaient montré une équipe du PSG sûr d’elle et de ses moyens, mais sans montrer une domination à outrance. Finalement, ces matchs allaient nous donner les clefs de ce match. Devant cette humble équipe, c’était le PSG qui engageait le match. Si les premiers instants étaient équilibrés, petit à petit les joueuses bleus et rouges mettaient en place leur organisation et commençait à dominer les débats.

Soyaux jouait dans un 4-4-2 traditionnel. Cette organisation posait toutefois des problèmes au milieu de terrain parisien. Franchir le premier rideau défensif était simple, mais arriver devant la dernière ligne défense, c’était plus compliqué.

Il fallait attendre la 14ième minute avec un tir d’Irène Paredes pour voir la première tentative de tir d’une parisienne. Vivianne Bouduad de Soyaux répliquait 4 minutes plus tard avec un tir qui arrivait directement dans les bras de la gardienne parisienne.

La première occasion du match n’allait pas tarder à venir afin de permettre aux supporters parisiens d’espérer une issue favorable à ce match. Sur une passe millimétrée d’Onema Grace Geyoro, sa coéquipière Marie Laure Delie frappait au but. Cette dernière échouait sur la gardienne Romane Munich qui sortait le ballon en corner. Ce n’était que partie remise pour l’attaque parisienne.

Division 1, PSG/Soyaux-Charente, 3/9/17 (c) LMP/N. Chaoui La joie des parisiennes sur leur but

Sur un énième corner pour les parisiennes, Eve Perisset se chargeait de le tirer. Son tir était destiné pour la tête de Marie Laure Delie qui ne pouvait que l’effleurer. Cette erreur trompait la défense adverse. Le ballon arrivait dans les pieds de Marie Antoinette Katoto restée en embuscade derrière la défense. Elle n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide.

5 minutes plus tard, Marie Laure Delie avait l’occasion de doubler la mise. Bien servie par sa coéquipière Ashley Laurence, Marie Laure Delie se retrouvait toute seule devant la gardienne de Soyaux. Malheureusement pour l’attaquante parisienne, Romane Munich s’interposait à nouveau et stoppait la modeste tentative de lob de Marie-Laure Delie.

Au fur et à mesure des minutes, Soyaux commençait tout doucement à desserrer l’étau parisien. Sur l’un de leurs rares coups francs, un coup franc situé à 40 mètres des buts de Katarzyna Kiedrzynek, Elodie Nakkach manquait de lober la gardienne parisienne un peu trop avancer. Son ballon frôlait la barre transversale.

Le jeu parisien était finalement assez stérile pour cette première période. Avoir la possession du ballon, est un fait, mais bien le négocier pour se procurer des occasions de buts et les concrétiser en est un autre. Arriver aux 25 mètres de Soyaux, les parisiennes ont su le faire lors de la première période, mais passer la défense était autrement plus difficile.

Finalement, Elodie Coppola sifflait la fin de la première période sur un score finalement flatteur pour le PSG de 1 but à 0.

Patrice Lair profitait de la pause pour réorganiser tactiquement son équipe en sortant Eve Perisset. Il choisissait de densifier milieu de terrain et apporter un peu de percussion en faisant entrer à sa place Veronica Boquete.

Les joueuses avaient beau se démener, le jeu ronronnait un peu. La première occasion de cette deuxième période fut à mettre au compte de Soyaux par l’intermédiaire de Pamela Babinga. Suite à un tacle manqué de Irene Paredes au milieu de son camp, Babinga échappait à la défense parisienne. Sa frappe peu puissante était facilement stoppée par Katarzyna Kiedrzynek.

Toute la deuxième période fut à l’image de la première : l’équipe parisienne avait le monopole du ballon mais ne se montrait pas dangereuse à l’approche du but. Veronica Boquete remerciait de la meilleure des manières son entraineur de l’avoir fait rentrer en offrant un super ballon de but à sa coéquipière Marie Laure Delie.

Comme en première période, Marie Laure Delie échouait de nouveau sur la gardienne de Soyaux Romane Munich. Veronica Boquete, encore elle, bien servie par Laure Boulleau qui faisait sa rentrée officielle après une saison blanche suite à une blessure au genou, se retrouvait seule devant la gardienne. Son tir était totalement manqué et sortait en 6 mètres.

Avec ces 3 occasions énormes, deux par Marie Laure Delie et une par Veronica Boquete, était un mauvais signe pour la fin du match.

Division 1, PSG/Soyaux-Charente, 3/9/17 (c) LMP/N. Chaoui La joie des joueuses de Soyaux après leur égalisation

Dans les arrêts de jeu, il restait alors une minute de jeu dans le temps additionnel, suite à une faute au milieu du terrain, Elba Verges Prats de Soyaux tapait le ballon vers la surface de réparation parisienne. Siga Tandia la capitaine de Soyaux sautait plus haut que tout le monde et voyait son ballon heurter le montant gauche du but parisien pour tromper la gardienne parisienne.

Soyaux venait d’égaliser et privait ainsi le PSG d’une première victoire dans ce championnat. Il était trop tard pour l’équipe parisienne pour tenter de remporte ce match.

Ce score de 1 but partout reflétait finalement la physionomie du match tant les parisiennes ont manqué d’inspiration à l’approche du bu


Saint Germain en Laye, Stade Georges Lefevre
Arbitres : Elodie Coppola
Arbitre assistant : Naima Khettou & Emma Suire

Composition :
Paris Saint Germain (PSG) :
Titulaires : 1 Katarzyna Kiedrzynek, 3 Laure Boulleau, 9 Marie Antoinette Katoto, 11 Kadidiatou Diani, 12 Ashley Lawrence, 14 Irene Paredes, 15 Emme Berglund, 17 Eve Perisset, 18 Marie Laure Delie, 24 Miraildes Maciel Mota, 26 Onema Grace Geyoro
Remplaçantes : 4 Laura Georges, 7 Aminata Diallo, 16 Christiane Endler Mutinelli, 20 Perle Morroni, 21 Veronica Boquete
Association sportive jeunesse Soyaux Charente (ASC) :
Titulaires : 1 Romane Munich, 4 Justine Deschamps, 6 Elodie Nakkach, 7 anna Clerac, 10 Gwendoline Djebbar, 11 Viviane Boudaud, 14 Cathy Couturier, 15 Pamela Babinga, 22 Siga Tandia, 24 Elba Verges Prats, 26 Allison Blais
Remplaçantes : 2 Anais Dumont, 16 Cassandra Moinet, 17 Laura Bougrouin, 21 Clementine Canon, 25 Aurele Rouge

Buts :
PSG : Marie Antoinette Katoto (28ième)
ASC : Siga Tandia (90ième + 3ième)

Remplacements :
PSG : Veronica Boquete (45ième, Eve Perisset), Perle Morroni,(13ième, Marie Antoinette Katoto), Laura Georges (28ièmeIrene Paredes)
ASC : Laura Bougrouin(17ième, Elodie Nakkach), Anais Dumont (28ième, Allison Blais), Clementine Canon (37ième, Justine Deschamps)

The following two tabs change content below.
lemoustic

lemoustic

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
LinkedIn